Portrait

Jean-Pierre Robert se décrit volontiers comme un solitaire sociable. Révolté débonnaire, il n’hésite jamais à dire et à écrire ce qu’il pense, attitude qui lui a valu, au cours de sa carrière, autant d’amitiés qu’il apprécie à leur juste valeur que d’inimitiés dont il n’a cure.




« Vivre comme un arbre, seul et libre,
Vivre en frères comme les arbres d’une forêt,
Ce rêve est le nôtre. »

Nazim Hikmet


Après avoir passé la majorité de sa vie professionnelle à travailler au Moyen-Orient et en Afrique dans les services culturels du ministère français des Affaires étrangères, il a fait comme beaucoup de migrants, il est revenu vivre sur son sol natal situé dans le sud des Hautes-Alpes à la lisière de la Haute Provence.

Là, loin des turbulences actuelles, au pied d’un village perché aux origines gallo-romaines, à l’ombre d’un château moyenâgeux, au milieu de plantations de pommiers, il a posé définitivement ses valises et peut s’adonner, en toute quiétude, à ses deux grandes passions :
l’enseignement du français aux étrangers et l’étude de la langue grecque.